Conso responsable

La notion de développement durable semble s’être installée en France comme dans la plupart des économies développées 

La consommation des ménages a un impact fort sur l’environnement et sur la vie des hommes en général.

Via l’exigence de responsabilité sociale des entreprises - qui recouvre à la fois la prise en compte de leurs impacts sociaux ou environnementaux et la question de la gouvernance - elle traduit un nouveau regard de la société sur l’économie. Mais si ces attentes, notamment relayées par les médias, sont exprimées par les salariés, les O.N.G. ou les riverains, qu’en est-il du « consommateur » ?La tradition américaine de consommateurs organisés et parfois militants trouve son écho au Royaume-Uni dans certains domaines, l’Europe du Nord ou la Suisse exprimant de leur côté des comportements sensibles à une consommation alternative (verte ou solidaire).

En France, de nombreuses enquêtes et études, qu’il s’agisse de recherches sociologiques ou d’approches marketing, témoignent d’une évolution significative. Quelques ordres de grandeur la résument : environ un Français sur quatre prend la nationalité en considération pour choisir une marque ; ceux qui cherchent à concilier consommation, respect de l’environnement et équité sociale forment de un cinquième à un quart de la population ; plus d’un tiers est prêt à acheter des produits issus du commerce équitable, même s’ils sont plus chers...

 
 

Diriger l’entreprise responsable

Un manuel complet avec les fondements, les principes et les outils.
 

Prendre en compte les enjeux environnementaux, sociaux et sociétaux ne va pas de soi. En dépit des référentiels internationaux et des expériences des groupes pionniers, les entreprises cherchent leur voie. Elles subissent des réglementations croissantes et la pression de la communauté financière, d’agences de notation spécialisées, des ONG et de l’opinion pour se comporter de façon éthique, écologique et transparente. On attend d’elles une bonne gouvernance et une maîtrise de leurs risques à long terme. Elles doivent en même temps conserver leur performance et affronter une compétition mondiale.

Ce dilemme réclame un nouveau type de management, plus ouvert sur la société, plus complexe aussi et tourné vers le long terme. Ce modèle est décrit intégralement dans ce livre, véritable "mode d’emploi" du management du développement durable.

www.editions-organisation.com

 

Le micro-crédit social

Le micro-crédit, levier de l’insertion, vise à  faciliter l’accès aux prêts à des personnes à faibles revenus, par un système de garantie, pour leur (re)mettre le pied à l’étrier.

La Caisse des dépôts, chargée de gérer le dispositif, l’a présenté hier à Colmar aux partenaires potentiels alsaciens.

Outil de la loi Borloo, le fonds de cohésion sociale a été créé il y a un an et doté de 73 millions d’euros sur cinq ans.

Son objectif : permettre à des personnes à faibles revenus (chômeurs, titulaires des minima sociaux); exclues des circuits bancaires, d’obtenir un prêt pour leur projet d’insertion sociale ou professionnelle, comme la création d’une entreprise.

Le moyen : l’institution d’un système de garantie avec la prise en charge de 50% du risque par la Caisse des dépôts. Le prêt bancaire garanti par le fonds social peut servir à financer «un projet d’accès à la formation et à l’emploi, comme l’acquisition d’une voiture ou la location d’un logement». «Mais il ne peut pas être utilisé pour acheter un super écran plat pour la Coupe du monde de foot», indique Patrick Baquin, directeur des partenariats à la Caisse des dépôts.

Le système fait intervenir une banque, et un acteur social chargé de repérer 1’emprunteur, de le présenter au financeur et de l’accompagner en ;cas de difficultés. Le Secours catholique est partant dans 27 départements.

Un appel a été lancé aux établissements financiers pour participer à l’opération; le groupe Banques populaires/Crédit Coopératif, la Caisse d’Epargne et le Crédit Mutuel ont été agréés.

> Faire une demande de micro-crédit

 

Agir ensemble

 

 

Site soutenu par 

 


S'abonner aux podcasts

  Souscrire au flux rss